Accueil > Actualité, Conseil régional > La Région permet à plus de 600 familles franciliennes en situation difficile de partir en vacances cet été

La Région permet à plus de 600 familles franciliennes en situation difficile de partir en vacances cet été

 

Jean-Paul Huchon et Marie Richard, Vice-présidente chargée du sport, tourisme et loisirs, ont fait voter ce jour une subvention régionale de 545 000 euros afin d’offrir la possibilité à plus de 600 familles franciliennes en difficulté de partir en vacances, à la mer, la campagne ou la montagne.

 

La Région Ile-de-France favorise les actions de lutte contre l’exclusion et d’égal accès aux vacances et aux loisirs des franciliens défavorisés.

En 2005, une étude a confirmé qu’un grand nombre de franciliens ne sont jamais partis ou ne partent pratiquement jamais en vacances. Des dispositifs d’aides aux départs en vacances existent déjà, mais de manière générale, les personnes concernées doivent faire face à des difficultés liées à des surcoûts (transports et hébergement) qu’elles n’avaient pas prévues.

 

C’est la raison pour laquelle, le Conseil régional a souhaité intervenir, en complémentarité des dispositifs existants, avec l’ensemble des partenaires pour fédérer les acteurs, susciter les initiatives et les soutenir dans leur action. Et ce, avec le soutien et l’expertise de l’UNAT, Union nationale des associations de tourisme d’Ile-de-France.

Les subventions sont versées directement aux associations caritatives qui présentent des projets de départ en vacances et/ou échanges inter et intra régionaux après avis favorable du prestataire, l’UNAT, qui instruit les dossiers pour le compte de la Région.

 

Cette action de tourisme solidaire est destinée à favoriser le départ en vacances et la pratique de loisirs des publics visés à savoir :

- les familles aux revenus modestes notamment les familles monoparentales,

- les personnes en situation de précarité et les chômeurs.

 

La Région participe à hauteur de 60 % du prix de revient d’un séjour plafonné à 450 euros. La participation des familles dépend du quotient familial établi par la Caisse d’allocations familiales de chaque département; et les autres aides sont généralement les bons vacances, les chèques vacances et les fonds propres des associations.

L’objectif est de limiter à 20 % maximum la participation des familles et de faire partir un plus grand nombre de primo partants en ayant recours aux associations caritatives et aux centres sociaux qui peuvent suivre davantage les familles en amont mais aussi lors de leur retour d’un séjour.

 

Ce dispositif a permis en 2008 à 2 300 personnes (contre 1 300 en 2006), soit 601 familles, de bénéficier d’une aide au départ en vacances pendant les vacances été, à la toussaint et d’hiver.

L’évolution du dispositif qui a donné lieu à des réunions bilan avec les familles, permet de confirmer l’utilité des vacances, en termes de lien social pour les personnes concernées : consolidation des liens familiaux, projection vers une autonomie, réduction du sentiment d’exclusion et épanouissement individuel et social. Certains même ambitionnent un retour à la formation ou/et à l’emploi.

 

 

Categories: Actualité, Conseil régional Tags:
  1. Pas encore de commentaire
  1. Pas encore de trackbacks