Accueil > Actualité, Europe > Michèle SABBAN

Michèle SABBAN

Communiqué de Presse

 

En route pour Copenhague…

Des régions d’Amérique du Nord et d’Europe se rapprochent

pour lutter contre le changement climatique

 

Bruxelles, 26 juin 2009

 

« L’Assemblée des Régions d’Europe (ARE) milite depuis longtemps pour un modèle de gouvernance locale qui intègre pleinement le développement des énergies vertes, en Europe et au sein des rapports Nord/Sud. C’est donc tout naturellement que j’ai répondu favorablement à votre invitation, puisque l’ARE se joint à toutes les forces vives qui luttent contre le changement climatique« . C’est ainsi que s’est exprimée la présidente de l’ARE, Madame Michèle Sabban, devant le premier ministre du Québec, Jean Charest, le premier ministre du Manitoba, Gary Doer, le PDG de ‘the Climate Group’, Steve Howard et le ministre de l’Environnement et de l’Habitation de la Generalitat Catalunya (E), Francesc Baltasar i Albesa. 

 

Aujourd’hui, les provinces canadiennes du Québec et du Manitoba, la Generalitat Catalunya, l’ARE et ‘the Climate Group’ ont élaboré une stratégie visant à faire reconnaître le rôle des États fédérés et des Régions dans la lutte contre le changement climatique. Malgré les efforts entrepris, la poursuite des émissions de gaz à effet de serre accentuera le réchauffement de la planète et modifiera profondément le système climatique au cours de ce siècle. D’un autre côté, la politique énergétique européenne vise à atteindre 20 % d’énergies renouvelables d’ici 2020 dans la consommation globale d’énergie de l’UE. « Devant l’ampleur de la tâche qui nous attend, je tire une conclusion qui, en raison de son urgence, devient pour nous une injonction : celle de tout faire pour associer plus étroitement les Régions à la lutte contre le changement climatique et ce d’autant plus que nous ne sommes plus qu’à six mois du Sommet de Copenhague » a déclaré Michèle Sabban.

 

La présidente de l’ARE a présenté à ses interlocuteurs les nombreuses initiatives engagées par les Régions membres de l’ARE. Ainsi en est-il de la déclaration « Les régions européennes pour l’efficacité énergétique et le développement des sources d’énergie renouvelable », signée en 2006 avec la FEDARENE[1], et co-signée par 86 Régions à ce jour. La signature de cette déclaration correspond pour les Régions à un véritable engagement de lutte contre le réchauffement climatique, et se traduit notamment par l’adoption d’objectifs quantitatifs ambitieux de réduction des gaz à effet de serre.

 

Preuve de l’engagement constant de l’ARE en matière d’environnement, son Université d’été et son Université des jeunes aborderont, du 24 au 28 août à Valencia (E), l’élaboration de mesures appropriées pour sauvegarder leurs ressources naturelles, et en particulier « l’Eau, un engagement pour notre avenir ».

 

Michèle Sabban a convié ses interlocuteurs à suivre les travaux de la prochaine Assemblée Générale de l’ARE les 26 et 27 novembre 2009 à Belfort – Franche-Comté (F), qui sera placée sous le signe du développement durable. « L’innovation régionale : une solution énergétique pour la croissance et l’emploi en Europe » en sera le thème, et l’ARE cherchera à donner la plus grande visibilité possible au rôle joué par les régions dans la gouvernance environnementale émergente.

 

Michèle Sabban a également souligné le partenariat entre l’ARE et l’entreprise GE Energy, qui se manifeste notamment par l’organisation annuelle d’une Journée de l’Energie, pour que les experts et des décideurs se réunissent et imaginent ensemble des solutions régionales aux questions de l’efficacité économique, de la sécurité des approvisionnements, et du respect de l’environnement. La Journée de l’Energie des Régions d’Europe est la première journée de collaboration entre des décideurs publics régionaux et des experts européens de l’énergie ; elle se déroulera chaque année à partir d’avril 2010.

 

La présidente de l’ARE a salué l’accord signé aujourd’hui par le Québec et le Manitoba avec le Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD), dont elle espère qu’il en inspirera bien d’autres. Le premier ministre du Québec, Jean Charest, s’est réjoui de la reconnaissance, par les Nations Unies, du rôle essentiel des régions ou États fédérés comme le Québec et le Manitoba dans la lutte au changement climatique. « C’est par nos politiques publiques, par l’exercice de nos responsabilités en matière d’énergie, d’aménagement ou de transport que nous pouvons faire la différence et amorcer un mouvement dans la bonne direction ». Rappelons que l’ARE a d’ores et déjà établi un partenariat avec le PNUD, qui a notamment donné lieu à la conférence de Limoges sur le changement climatique en mars 2009.

 


[1] La FEDARENE est un réseau qui rassemble des organismes locaux et régionaux qui mettent en œuvre le développement durable.

Categories: Actualité, Europe Tags:
  1. Pas encore de commentaire
  1. Pas encore de trackbacks