Accueil > Actualité, Opposition à la mairie > Lors du conseil municipal du 5 novembre 2009!

Lors du conseil municipal du 5 novembre 2009!

Quel ne fut notre étonnement d’avoir un conseil municipal ne contenant que 7 points à l’ordre du jour!

Des points d’ordre administratif  pour la plupart,comme:

  •  le réglement intérieur de la bibliothèque ,
  •  une décision modificative ,
  • un déclassement d’une mobylette de l’inventaire municipal,
  •  une suvention exceptionnelle de 1140 euros au Collège
  • ,une modification des effectifs, 
  • la fixation d’un tarif de vacation(150 euros) pour les affiches communales
  •  un ralliement au CIG pour le contrat groupe d’assurance de la commune ( et non une renégociation du contrat comme l’ordre du jour l’indiquait)

En revanche , la liste des décisions prises hors conseil municipal s’allonge chaque fois ( nous avons enfin obtenu que la liste nous soit donnée en conseil et non lue à toute allure sans possibilité de contrôle avant le conseil suivant lors du Procès verbal).

17 décisions alors que l’essentiel des points mérite débat et transparence en conseil municipal:quand nous étions élus entre 1995 et 2008  nous avions très peu de décisions (3 à 5 en moyenne)car la démocratie passe par le débat en conseil municipal.

C’est une pratique peu transparente  qui est celle de l’évitement de la discussion avec l’opposition! Même si ça ne fait pas plaisir au maire et à son « équipe » la confrontation est nécessaire.

Dans ces décisions , on observe des engagements auprès d’une société d’entretien pour 12 335 euros, une mission de sécurité pour  22 126 euros auprès d’un cabinet d’architecte ( quelle mise en concurrence?), le marché de télécommunications de la ville pour 34 636 euros , (modulable ?),la fixation des tarifs des etudes dirigées pour l’année scolaire, les dons des entreprises(3440 euros) pour les manifestations communales, et le troisième marché avec un troisième cabinet d’avocats(?????????) pour cela voir le procès verbal du conseil précédent.

Au moins 70 000  euros hors débat municipal sans compter les décisions précédentes !

C’est le résultat de la délégation de pouvoirs votée en novembre 2008  qui est réglementaire certes mais qui confisque les décisions dans une petite commune comme Villepreux!

La démarche constatée est loin de celle que nous pratiquions  avec plus de participation des habitants aux projets et une considération autre du conseil municipal et de son rôle!

Quant au procès verbal du conseil municipal,nous sommes obligés d’aller écouter l’enregistrement du conseil car à la transcription , il ya des ajouts du maire et  la censure de ce qui le dérange!

Ainsi ,si on lui dit qu’il n’a pas dit quelque chose = une phrase , il dit oui et il ajoute à la place un paragraphe … Il faudrait alors réécouter pour revérifier ce qu’il a trouvé en plus … C’est infernal.

En revanche l’intervention d’Annick Omond sur le caractère fâcheusement mémorable de la dénomination de la maison du droit et de la solidarité en maison de la « famille » et des associations  a été censurée sans problème pour la majorité!

Nous allons demander une copie de l’enregistrement désormais et passer à   l’étape suivante pour mieux restituer les débats!

La démocratie est une tâche difficile et toujours en danger ici comme ailleurs!

Categories: Actualité, Opposition à la mairie Tags:
  1. Pas encore de commentaire
  1. Pas encore de trackbacks