Accueil > Actualité, Opposition à la mairie > Voilà signée la fin du théâtre par la municipalité de droite à Villepreux

Voilà signée la fin du théâtre par la municipalité de droite à Villepreux

Ce dernier conseil municipal de l’année 2009 signe la fin du théâtre par le maire UMP :

  • sourd à toutes propositions de l’association,
  • sourd à la pétition de plus de 2000 personnes,
  • sourd à son opposition
  • mais sûr de son bon droit en rédigeant un courrier à la population où les mensonges et les insinuations vont bon train

La subvention municipale  n’ a jamais excédé 155 000 euros  .

Et c’est parce qu’il y avait cette subvention , que cela déclenchait les subventions du département, de la  Région et de la DRAC+++les aides de l’éducation nationale ou des autres communes


2004 2005 2006 2007
D  RAC 2308 9000 9000 8000 5000
CG78 29 822 0 35 000 35 000 45 000
Ville Villepreux 134 976 138 000 152 733 143 580 155 000
Région PAC 20 000 20 000 20 000 20 000
Emploi tremplin 7500
Autres (ONDA…) 1224 1500 11 700 7307
SUVENTIONS TOTALES 170 830 188 791 210 756 203 272 241 450
Recettes propres 47 282 58 162 69 620 44 560 57 683
TOTAL 235 200 276 372 280 629 253 140 313 174

Pour toutes les associations , nous avons toujours mis à disposition les locaux comme la municipalité de droite avant nous l’avait fait , comme la municipalité de gauche avant elle l’avait fait…

Nous avons toujours respecté l’indépendance des associations loi 1901 sans renoncer à leur demander des comptes au moment des demandes de subvention.

Ce qui permet à ce théâtre de vivre c’est sa troupe en résidence , THALIA théâtre , qui constitue le pôle artistique sur lequel repose les ateliers et les créations théâtrales, ce qui constitue un coût très bas pour la vie de ce théâtre : 9000 euros par convention par an.

Nous financions aussi un spectacle pour enfants  en direct et payions notre contribution  à l’action en direction des malades d’Alzheimer en louant 1450 euros le théâtre pour le spectacle du LYON’SClub   qui a financé le centre de jour ALZHEIMER à Plaisir, en partenariat avec le Conseil Régional et le Département.

Le maire dans son courrier attaque l’association, le directeur et la compagnie de façon indélicate.

Or , comme le lui a  dit mon colistier,Patrick BAIN, à juste titre, il a été maladroit et  inconséquent:

  • en diminuant de moitié la subvention, il conduisait immanquablement le théâtre à sa fermeture
  • en diminuant de moitié la subvention , il montrait aux autres maires que son seul intérêt était comptable et qu’il leur demandait avant tout de payer
  • en n’associant pas dès le départ  le président de l’association à toutes les démarches , il déclenchait une perte de confiance des administrateurs
  • en s’agitant tous azimuts, il provoquait une atmosphère peu sereine à l’évolution de la structure; à tel point que les élus des autres communes ont émis des doutes sur l’objectif de  la municipalité de Villepreux
  • Enfin , la structure du SIVU n’est pas soutenue par la préfecture car contraire au souci de renforcer les structures intercommunales et non les syndicats de tous ordres qui ont un coût non négligeables pour les citoyens.

Bref , il est trop facile de rejeter la faute sur autrui quand on ne veut rien entendre et qu’on découvre a posteriori les erreurs commises de son propre chef , assisté d’une adjointe à la culture peu posée.

Mais rien n’est fini , nous allons encore nous battre car il en va de la culture pour toutes les générations…

Nous ne voulons pas revenir à des temps passés avec connaissance  du monde et une salle de théâtre pour faire du cinéma … Entre 1983 et 1995, les séances tournaient pour 40 personnes et quand nous sommes arrivés en 1995 , le théâtre était en faillitte, nous avons dû payer l’ardoise…

Pour mémoire, l’ACV qui gérait le Théâtre à l’époque de Monsieur ROULIN, est l’association qui a reçu le montant de subvention le plus important de l’histoire de Villepreux pour, en fait, arriver a un fiasco total !! Pour solder les comptes de l’association, le conseil municipal a du voter, à deux reprises, deux subventions de 60.980€ d’une part et 7.612€ d’autre part:

Le théâtre aujourd’hui a une programmation singulière qui fait sa richesse: encore faudrait-il que les élus daignent y venir  au lieu de se contenter des rumeurs!

Casser la dynamique d’un théâtre est criminel car il faut beaucoup de temps pour retrouver  le public , lui faire retrouver le chemin du théâtre

Cette fin d’année 2009 est pathétique à VILLEPREUX!

Categories: Actualité, Opposition à la mairie Tags:
  1. Pas encore de commentaire
  1. Pas encore de trackbacks