Accueil > Actualité, Opposition à la mairie > Après la casse, la Démolition, c’est le nouveau mot d’ordre en 2010

Après la casse, la Démolition, c’est le nouveau mot d’ordre en 2010

Après la casse, la Démolition, c’est le nouveau mot d’ordre en 2010
Après avoir entre mars 2008 et aujourd’hui , supprimé les œuvres de LESBOUNIT du hall de la mairie, les portraits des maires successifs depuis l’origine ont été déplacés et sont devenus invisibles pour la population alors que les maires successifs avaient entretenu cette tradition avec respect ; après avoir débaptisé le nouveau cimetière sans respect du débat démocratique qui a fait ce choix ,la maison du droit et de la solidarité a , elle aussi, été rebaptisée à la mode vichyste sans la moindre conscience de la portée de cette dénomination.
Les associations de VAL et du théâtre sont elles aussi mises à mal par des diminutions de subventions par deux
Demain le maire ne rêve que de fermer ces associations au nom de l’économie stricte .
Le premier conseil municipal de l’année 2010 vient de s’achever et nous n’en croyons pas nos oreilles
• Les terrains de tennis vont surement déménager une fois le PLU voté ; donc on ne fait pas de travaux alors que 100 000 euros seraient suffisants
• , le gymnase Mimoun est vieillissant, il va disparaitre une fois le PLU voté car on veut mettre à la place des commerces…
• le terrain de foot en stabilisé va disparaître comme le terrain de skate
• mais on va dépenser 900 000 euros HT pour un terrain de foot en synthétique
• , le théâtre que va-t-il devenir une fois fermé parce qu’il coûte trop cher 150 000 euros !
• les ateliers municipaux vont déménager pour vendre le terrain au privé
Le clientélisme est de rigueur : est récompensé celui qui flatte le maire dans le sens du poil et qui avec servilité, applaudit à tout.
La majorité mise tout sur le quartier du TRIANON car c’est le seul espace constructible
Est-ce cela un développement harmonieux de toute la commune sans respect des autres quartiers, sans respect de l’histoire de la commune ?
On n’est pas au bout des surprises !
Depuis que la mairie a passé les services d’entretien au privé, les bâtiments publics ne sont plus entretenus correctement : imaginez, une seule personne pour toute la mairie !
Tout tourne autour de quelques élus qui ne comprennent pas ce qu’est le service public, ni la fonction publique, ni l’intérêt général.

Categories: Actualité, Opposition à la mairie Tags:
  1. Pas encore de commentaire
  1. Pas encore de trackbacks