Archive

Archives pour 10/2010

la démocratie villepreusienne vue par l’opposition

« Le bon exercice de la démocratie. »

C’est le titre de la dernière tribune de Sieur Tricart, article très court mettant en avant la qualité du travail accompli par la majorité municipale pour présenter le PLU,à l’écoute, attentive aux préoccupations des Villepreusiens.

Ce qui est amusant dans les propos de notre chargé de com préféré, c’est son autosuffisance.

Présentation brillante. Des élus visionnaires. Un amour  éperdu de notre ville.

Tableau idyllique qui cache pourtant un malaise ambiant.

La réalité est toute autre.

L’équipe municipale tergiverse beaucoup, est approximative, navigue à vue. Je ne reviendrai pas sur la présentation du  PLU largement commentée sur notre site ou le blog de notre tête de liste, Michèle Valladon, pour vous alerter sur les dérives de notre édile municipal.

La démocratie sur Villepreux comme en France est en danger.

Force est constater que sur Villepreux, M Mirambeau ne supporte en aucune manière la moindre contradiction, la moindre contrariété.

Ainsi que ce soit lors de la réunion du PLU , ou lors du dernier conseil municipal, l’avenir du théâtre n’est pas d’actualité. Pourtant le théâtre doit faire partie du PLU. Le théâtre est implanté sur un terrain municipal. Mirambeau a des projets pour utiliser sur cet espace. Que nenni, le théâtre et son devenir ne peuvent  pas  être abordés en réunion publique.

Bref, on ne parle que des sujets qui les intéressent, pour lesquels ils ont des solutions. Pour les reste, ce n’est pas le moment. Transparence, un vain mot, banni du vocabulaire de notre édile municipal.

Quant à la démocratie locale, M Tricart n’est pas un partisan. Il nous l’a confirmé lors du dernier conseil municipal.

A la question légitime d’un Villepreusien souhaitant connaitre les dates des prochaines réunions de quartier, la réponse apportée a été édifiante.

« Ces réunions n’ont pas d’utilité. Les personnes participant à ces réunions viennent exclusivement obtenir des réponses à leurs petits problèmes quotidiens ; ils n’ont pas de vision globale de la Ville. Pour leurs tracasseries, ils peuvent téléphoner, envoyer des emails aux services techniques, et s’ils le désirent, Monsieur Mirambeau peut leur donner audience tous les samedis matin. »

Bref, M Tircart considère que la démocratie locale ne sert à rien… sauf à donner l’opportunité aux alliés de opposition de contester le pouvoir en place.

Pourtant l’ancienne majorité menée par >Michèle Valladon se prêtait à ce type d’exercice, et chacun (élus et concitoyens ) y trouvait son compte.

En réalité, M Mirambeau et son équipe sont affaiblis, et leur refus d’affronter les Villepreusiens en réunion publique est le témoignage de leur incapacité à gérer notre ville, à écouter.

Dans sa tour d’ivoire, notre petit Sarko à nous impose sa loi, prend seul les décisions dans son coin. Le dialogue ne fait pas partie de son fonctionnement car pour lui dialoguer est une perte de temps.

Ainsi alors que dans toutes les Villes de France mettant en place des caméras de vidéo-protection, les Maires proposent l’ouverture d’une concertation étroite avec l’ensemble des élus et des habitants, à Villepreux, M Mirambeau imposera son choix arbitraire.

Il n’y aura pas de discussion, d’explication. Les caméras seront installées d’ici la fin de l’année sans qu’aucun débat contradictoire ne soit instauré. Affligeant ! Une nouvelle preuve que la démocratie est réellement en danger sur Villepreux !

« Big Brother sera  chez nous », malgré les railleries de M Mirambeau qui ne supporte visiblement pas la moindre de mes interventions. Pathétique !

 

Une vision du devenir de Villepreux à l’image de la voiture….Il faut en avoir une belle pour être considéré…. Et donc pas de Kangoo pour la police municipale alors que c’est justement le véhicule idéal et adopté par quasiment toutes les communes…

 

Alerte !!! des Adjoints et des conseillers Mirambistes roulent en Berlingo, la honte… Merci de faire une quête…

 

 

Categories: Actualité, Opposition à la mairie Tags: