Archive

Archives pour 12/2010

SAUVONS LE PETIT CHAPERON ROUGE

 

 

 

 

 

 

La grand-mère du p’tit chaperon rouge est en danger. Le capitalisme est en train de la tuer. Le p’tit chaperon rouge risque bien d’être le prochain sur la liste… Heureusement, la maman est là, apportant ses solutions directement issues du programme du Front de Gauche ! Tel est le synopsis de cette petite représentation qui anime les rues de Juvisy-sur Orge et d’une partie de Savigny-sur-Orge; dans le cadre de la campagne du Front de Gauche aux cantonales. Initiative originale, cela permet de commencer par faire rire, attirer l’attention, offrir. On ne demande rien, si ce n’est quelques minutes d’attention.

Nous espérons qu’ainsi les électeurs seront plus attentifs à nos propositions en février/mars, lorsque nos thèmes de campagne feront écho aux recettes qu’apporte la maman du p’tit chaperon rouge pour sauver la grand-mère République.

 Après les ateliers de lecture, les crieurs dans le métro, le jeu de l’oie, les commandos culturels, voilà encore une initiative qui nous permet de faire de la politique autrement. Nous ne faisons pas que le dire : nous le faisons !

Je vous joins le petit document de campagne en PDF ainsi que le texte du spectacle.

 Il est fait pour être utile à tous, alors servez-vous !

 Personnages : Le p’tit chaperon rouge : «Le peuple» La mère : «Le Front de Gauche» Le loup : «les riches» La grand-mère : «La République»

SCÈNE 1

LE P’TIT CHAPERON ROUGE Joyeux Noël messieurs dames ! Joyeux Noël ! Même si ici, c’est pas trop la fête, et que les cadeaux ils sont pas pour nous, joyeux Noël quand même…

 LA MÈRE P’tit chaperon rouge ! P’tit chaperon rouge !

LE P’TIT CHAPERON ROUGE Oui maman !

 LA MÈRE Ta grand-mère la République est malade et affaiblie. Porte-lui ce panier.

LE P’TIT CHAPERON ROUGE Oh non ! Je suis trop fatigué ! Et j’ai froid, j’ai faim ! J’veux pas y aller !

LA MÈRE Mon enfant, nous sommes pauvres, et je sais que ce n’est pas facile tous les jours. Ta grand-mère la République fait tout ce qu’elle peut pour nous aider. Mais elle non plus ne va pas bien : elle a perdu sa retraite, elle a mal à son école, les loups lui arrachent sa sécu, ils lui coupent ses transports, elle est sans voix ! Sans toi elle ne pourra pas s’en sortir ! Elle est vraiment malade.

LE P’TIT CHAPERON ROUGE C’est quoi sa maladie ?

 LA MÈRE Le capitalisme ! On peut en mourir !

LE P’TIT CHAPERON ROUGE Mais qu’est-ce que je peux y faire?

LA MÈRE Prends ce panier, ce sont les remèdes du Front de Gauche : il y a tout ce qu’il faut pour lui donner une seconde jeunesse : la refondation républicaine, le partage des richesses, la sortie du traité de Lisbonne, la planification écologique, la paix, une vraie retraite à 60 ans.

LE P’TIT CHAPERON ROUGE Bon j’y vais.

 LA MÈRE Prends bien le chemin à gauche. Et surtout fais très attention aux loups ! Ils fréquentent nos quartiers uniquement pour dévorer les gens comme nous.

LE P’TIT CHAPERON ROUGE Je ferai tout pour le mieux. Au revoir maman.

SCÈNE 2

LE LOUP Ah, elle était pas dégueu cette petite retraite. Mais j’ai encore la dalle… Le p’tit chaperon rouge entre en chantonnant Bonjour, p’tit chaperon rouge.

LE P’TIT CHAPERON ROUGE Bonjour monsieur.

LE LOUP Ne te sauve pas tout de suite ! Je suis ton ami, je peux… beaucoup pour toi. D’ailleurs, tu vas où comme ça ?

LE P’TIT CHAPERON ROUGE Je vais guérir ma grand-mère la République, avec toutes ces bonnes choses dont elle a besoin.

LE LOUP En aparté J’ai bien envie de me le bouffer direct ! C’est tentant cette jeunesse… mais je mangerais bien aussi la grand-mère. Au p’tit chaperon rouge Et c’est quoi toutes ces bonnes choses dont elle a besoin ?

LE P’TIT CHAPERON ROUGE La refondation républicaine, le partage des richesses, la sortie du traité de Lisbonne, la planification écologique, la paix, une vraie retraite à 60 ans.

LE LOUP En aparté Ouh là ! ça devient sérieux ! Il pourrait bien la requinquer la vieille. Il faut que je fasse quelque chose. Au p’tit chaperon rouge Eh bien, eh bien, mais c’est mignon tout plein ça… Et elle habite où ta grand-mère ?

 LE P’TIT CHAPERON ROUGE Là-bas, juste après la campagne.

LE LOUP Electorale ?! Bon… alors écoute j’ai un secret pour toi : en prenant le chemin de droite, tu vas trouver des remèdes miracles pour ta grand-mère : des milliers d’assurances privées, d’écoles privées, d’hôpitaux privés, de transports privés, la Poste privée, l’eau privée… c’est cela qui lui fera plaisir !

LE P’TIT CHAPERON ROUGE Si cela peut lui faire plaisir alors d’accord ! Merci monsieur.

LE LOUP Bonne route Petit Chaperon Rouge ! Que ton chemin soit pavé d’embûches… euh… de remèdes miracles ! En aparté Bon vite, il faut que j’arrive chez la grand-mère avant qu’il se rende compte que c’est des krach… boursiers. Eh Eh Eh… Il sort

 SCÈNE 3

 LA GRAND-MÈRE Ah… Mon école… Ma sécu… Aie… Ma retraite… Ah…

LE LOUP Toc toc toc

 LA GRAND-MÈRE Qui est là ?

LE LOUP C’est le p’tit chaperon rouge, je t’apporte plein de bonnes choses pour te guérir.

 LA GRAND-MÈRE Oh comme c’est gentil. Entre, et viens m’apporter tout ça.

LE LOUP Mais c’est fermé

 LA GRAND-MÈRE Tire la chevillette et la bobinette cherra.

 LE LOUP Bonjour grand-mère !

LA GRAND-MÈRE Alors que m’as-tu apporté mon enfant ?

 LE LOUP Euh ben euh… plein de trucs pour te guérir, quoi !… voyons voir, le traité de Lisbonne, des richesses, une retraite à… je sais plus quel âge, la planification… capitaliste… non économique, oh et puis arrêtons les discussions… allez je la mange !

LA GRAND-MÈRE Aaah !

LE LOUP Voilà, bon débarras !

SCÈNE 4

 Le loup se coiffe du bonnet phrygien

LE P’TIT CHAPERON ROUGE Toc, toc, toc

LE LOUP Qui est là ?… Euh Prend une voix de grand-mère Qui est là ?

LE P’TIT CHAPERON ROUGE C’est le p’tit chaperon rouge, je t’apporte de quoi te guérir.

LE LOUP Comme c’est gentil. Entre…

 LE P’TIT CHAPERON ROUGE Mais c’est fermé !

 LE LOUP Achète la chevillette et ta bobinette m’enrichira…

Le p’tit chaperon rouge entre

 LE P’TIT CHAPERON ROUGE Grand-mère la République, maman m’a dit que tu avais une maladie très grave : le capitalisme ! Je t’apporte ce panier pour te guérir : les remèdes du Front de gauche.

 LE LOUP En aparté Beurk !

LE P’TIT CHAPERON ROUGE J’ai rencontré un monsieur très riche qui m’a indiqué un mauvais chemin. Je me suis fait voler quelques remèdes, mais j’ai réussi à me sauver à temps !

LE LOUP Donne voir tout ce qu’il te reste !

 LE P’TIT CHAPERON ROUGE Tiens ! La refondation républicaine !

LE LOUP La refondation républicaine ? Surtout pas ! Si les pauvres se remettent à voter, c’en est fini des riches au pouvoir, et je ne suis pas près de guérir !

LE P’TIT CHAPERON ROUGE Le partage des richesses !

 LE LOUP Partager les richesses ? Et puis quoi encore ! Tu veux me faire mourir ! La richesse aux riches, la pauvreté aux pauvres !

 LE P’TIT CHAPERON ROUGE La sortie du Traité de Lisbonne !

 LE LOUP Sortir du Traité de Lisbonne ? Mais heureusement qu’il est là pour empêcher tous les méchants pauvres de me voler mon argent !

 LE P’TIT CHAPERON ROUGE La paix !

 LE LOUP Mais tu ne comprends donc rien mon enfant ! C’est justement avec la guerre que je deviens plus riche.

LE P’TIT CHAPERON ROUGE Mais grand-mère, qu’est-ce qui t’arrive ? Tu es vraiment très malade ! Tu dis n’importe quoi, c’est nous les pauvres !

LE LOUP Approche mon enfant…

LE P’TIT CHAPERON ROUGE Grand-mère, comme tu as de grandes oreilles !

LE LOUP C’est pour mieux t’espionner.

 LE P’TIT CHAPERON ROUGE Grand-mère, comme tu as de gros yeux !

LE LOUP C’est pour mieux te surveiller

LE P’TIT CHAPERON ROUGE Grand-mère, comme tu as de grandes mains !

LE LOUP C’est pour mieux te faire les poches.

LE P’TIT CHAPERON ROUGE Oh ! Grand-mère, comme tu as de grandes dents !

LE LOUP C’est pour mieux te manger

LE P’TIT CHAPERON ROUGE Le p’tit chaperon rouge s’enfuit. Au secours ! Aidez-moi ! Les loups qui nous dévorent, qui nous maltraitent et qui nous volent : c’est ça que vous voulez ?! Elle se saisit du bonnet phrygien. Nous avons besoin d’une politique qui défende l’intérêt du peuple, vous êtes d’accord ? ! On s’est laissé faire trop longtemps, qu’ils s’en aillent tous ! Il faut remettre dans les poches du peuple les 195 milliards par an que le capital vole au travail, vous êtes d’accord ? ! Le partage, si nous l’osons, nous l’aurons ! On s’est laissé faire trop longtemps ! Ça suffit comme ça !

 LA MÈRE Elle tend une urne au p’tit chaperon rouge. Vite ! La révolution citoyenne !

LE P’TIT CHAPERON ROUGE Tiens, prends ça ! Le pouvoir au peuple ! À chaque phrase il frappe le Loup avec l’urne. Le partage des richesses ! La sortie du traité de Lisbonne ! La planification écologique ! La paix ! Une vraie retraite à 60 ans ! Par peur, le Loup finit par se sauver. Victoire !

Qu’ils s’en aillent tous Votez pour le candidat du Front de Gauche ! Les dates de représentation du spectacle du comité populaire du Front de Gauche « sauvons le p’tit chaperon rouge! » Pendant que les riches se font des cadeaux, les pauvres trinquent

Hiver précoce et impéritie du maire actuel

Paysage de neige à 15h près de la mairie …

Refuser l’achat d’une lame pour la neige en 2008  montre bien à cette heure l’imprévoyance de l’édile pour dégager les axes de la commune!

Ne pas ajouter des chauffages d’appoint dans les centres de loisirs alors que la température frise les 15°  pour nos jeunes enfants, cela conduit les parents à pétitionner , bien sûr!

Et demain avec le poids  de la neige, dans quel état va-t-on retrouver le théâtre quand le maire ne veut pas entendre de réparation pour la toiture ,fragile aux intempéries?…Bel argument pour envisager un état d’insalubrité qui conduit à la destruction…

Quoi d’autre encore!!!

Et bien la voirie… quelles sont les urgences?

Refaire la rue du collège quand l’avenue du grand parc ou du général de gaulle sont en plus mauvais état…

Refaire le chemin de Grisy  quand les rues de la Haie Bergerie sont encore prioritaires…

La connaissance de la commune est superficielle quand elle n’est vue que du quartier du Trianon!

Categories: Actualité, Opposition à la mairie Tags: