Archive

Archives pour 10/2012

FLASH INFOS NOVEMBRE 2012

potion acide!

 

Traité budgétaire européen : le débat escamoté

Plusieurs sondages ont montré que les français, en majorité, approuvaient le Traité. Il en était de même avant le référendum sur le Traité constitutionnel européen en 2005 avec le résultat que l’on sait : NON. Dans le même temps, il apparaît au travers des sondages que les français, en large majorité, désapprouveraient, aujourd’hui le Traité de
Maastricht de 1992 qui a été approuvé à une faible majorité. C’est une des raisons pour lesquelles nous voulions un référendum : ouvrir un débat.

Bien au contraire, le gouvernement a décrété l’urgence au parlement de manière que le
Traité, et ce qui allait avec, soit adopté le plus vite possible, avec le moins de remous possible. Les médias qui sont en très large majorité des supports du libéralisme économique, étaient pour le Traité, ils ont donc fait en sorte de n’ouvrir aucun débat sur le sujet. France 2 consacrait son dernier « mots croisés » (quasi-unique émission politique de la chaîne) avant l’adoption du Traité, à l’Islam. On se souvient sans doute que pendant la campagne présidentielle, une providentielle controverse lancée par Le Pen sur la viande Hallal venait étouffer tout bruit sur le Traité pendant son adoption au Conseil des Ministres.

Honneur aux parlementaires du PS qui ont osé refuser ce Traité. Qu’ils soient ici salués.

Nous continuerons sans relâche à populariser le contenu de ce Traité et à montrer et démontrer sa dangerosité, les relations entre les dispositions du Traité et certains projets budgétaires ou législatifs prévus par le présent gouvernement.

Le Ministre des Finances et le Traité budgétaire.

Pierre Moscovici, Ministre des Finances, titre de l’interview aux Echos ( 18/10/12) :

« L’absence de réformes structurelles ne nous seraient pas pardonnées ». On ne peut que rapprocher ce propos de l’article 5 du Traité : « Une partie contractante qui fait l’objet d’une procédure concernant les déficits excessifs en vertu des traités sur lesquels l’Union Européenne est fondée, met en place un programme  de partenariat budgétaire et économique comportant une description détaillée des réformes structurelles à établir et à mettre en œuvre_ pour assurer une  correction effective et durable de son déficit excessif…… ».

Et on sait (Grèce, Espagne, Portugal etc.) que les réformes structurelles sont d’abord
l’application de politiques néo libérales ! De plus elles ont maintenant fait la preuve de leur totale inefficacité…

Médias et démocratie

Les médias ont abondamment commenté le procès à Moscou des « Pussy Riots »
s’interrogeant -et à juste titre croyons nous– sur l’indépendance de la justice par  rapport à Poutine. Dans le même temps, la banque Goldman Sachs a, aux Etats Unis, été exonérée de toute poursuite judiciaire quant aux « subprimes » et à sa conduite pendant la crise….Si les Echos a, dans sa rubrique consacrée aux banques, parlé de ce fait divers, par contre, aucun commentaire, dans aucun média La banque,  l’indépendance de la justice,  la démocratie  relative  aux  EU silence médiatique….Il
est vrai que Goldman Sachs c’est la banque d’où proviennent Marion Draghi le patron de la Banque Centrale Européenne, Mario Monti, le président du conseil Italien, Lucas Papadémos le premier ministre grec. Etc.. Il est vrai aussi que c’est Goldman Sachs qui conseillait l’Etat grec pour la présentation de ses comptes. Il est vrai aussi que Goldman Sachs est à tous  les niveaux très présente dans le gouvernement des USA.

France 2, une chaîne de désinformation publique !

S’agissant du Vénézuela les médias ont avant les  élections présidentielles fait assaut
d’affirmations fausses. La chaîne France 2 s’est particulièrement distinguée dans le Journal Télévisé du soir du 4 octobre en montrant une vidéo aux affirmations presque intégralement fausses. Mais il a fallu recommencer.  Au JT du 8 octobre, passage de la même vidéo  avec un commentaire rectifié qui montrait que le précédent était  entièrement -et volontairement- faux. Avec Pujadas qui dit alors, sans la moindre excuse, « cela devait être dit »!..Ridicule médiatique !..

Erreur ?

De nombreux économistes sociaux libéraux, proches du PS ou même de droite prennent leurs distances  avec la volonté du gouvernement de réduire quoiqu’il en coûte,  à 3% du PIB dès l’année prochaine le déficit budgétaire. (Le Traité budgétaire n’y est pour rien bien sûr…). Un renfort inattendu, le FMI dirigé par Christine Lagarde, qui « réclame plus de souplesse dans les programmes d’austérité ! Le FMI qui bien sûr n’est pour rien dans l’austérité sévère infligée à la Grèce ou au Portugal Le FMI commence peut être à penser que ses recettes font plus de mal que de bien ! Il est vrai que DSK chef du FMI disait que la dette de la Grèce ne devait surtout pas être restructurée mais le contraire quinze jours plus tard n’étant plus chef du FMI. C’est F. O. Giesbert le patron néo libéral du magazine néo libéral « Le Point » qui crie à « l’infantilisation économique »  de la Gauche…….

de Pierre MASCOMERE et du comité PG78-3